Signez notre pétition contre l'intégration de la Turquie

L'intégration de la Turquie - Vous voulez la Turquie européenne, vous aurez l'Europe turque!

 

L'entrée de la Turquie dans l'Union européenne aurait des conséquences dramatiques pour l'ensemble des peuples européens.

Au plan démographique, la liberté de s'installer se traduirait par une accélération vertigineuse de l'immigration, bien au-delà de la seule Turquie engendrant une concurrence effrénée pour nos emplois. On n'ose imaginer les conséquences de l'application de la seule Directive Travailleurs détachés au bénéfice de la Turquie dans le domaine des BTP, des textiles, de l'agriculture...

Recep Tayyip Erdogan, lors de ses nombreux voyages en Europe, a exhorté la diaspora turque "à ne jamais s'intégrer", l'intégration étant à ses yeux un "crime contre l'humanité"...

Son prédécesseur et mentor, Necmettin Erbakan, voyait dans "l'Union européenne le maillon faible qui nous permettra la reconquête de l'Europe", dans sa volonté de ressusciter, plus largement encore, l'Empire Ottoman.

La Turquie dans l'Union européenne, c'est l'implication directe des pays européens dans le conflit kurde ou le conflit syrien.

La Turquie dans l'Union européenne, c'est la captation par la Turquie d'une partie significative des aides européennes agricoles, régionales et économiques (FEDER, FEADER, FSE...), au vu tant de son poids démographique que de ses caractéristiques économiques et sociales.

La Turquie dans l'Union européenne, c'est l'islamisation à marche forcée de notre continent. Les flux financiers vers les structures islamiques, le financement de la construction de mosquées, la création d'écoles coraniques ne feraient que s'accentuer. Sais-t-on, aujourd'hui, que le Président du Conseil français du culte musulman, Ahmet Ogras, est un très proche d'Erdogan ?

 

À la suite de Paul Valéry qui définissait ainsi l’Europe :

« j’appelle européenne toute terre qui a été successivement romanisée, christianisée et soumise à la discipline et à l’esprit des grecs », nous voulons réaffirmer que la Turquie n’a jamais été européenne pour la quasi-totalité de son territoire. 

Le processus d’adhésion doit être arrêté. Il s’agit d’une véritable imposture.

L’Union Européenne doit sortir de l’ambiguïté. Ses dirigeants ne peuvent qualifier Erdogan de dictateur tout en laissant se poursuivre le processus d’adhésion.

Nous rappelons le comportement inacceptable de la Turquie qui a envahi l’un de ses pays voisins!

 

Cette offensive meurtrière déclenchée par le Président Erdogan sur le territoire syrien nous révulse tout particulièrement. Surtout, parce qu’elle vise les combattants kurdes seule force régionale, aux côtés des syriens, faut-il le rappeler, ayant lutté directement avec bravoure et sacrifice contre la barbarie islamiste.

Mais ce qui se joue, dans le nord de la Syrie, c’est le point d’orgue de toutes les folies, les aventures et les méfaits du régime d’Erdogan, qui se conduit comme un sultan des siècles passés.
Alors, à ceux qui veulent faire entrer à tout prix la Turquie dans l'Union européenne, nous disons : vous voulez la Turquie européenne, vous aurez l'Europe turque.

Pour nous, accepter l'adhésion de la Turquie, c'est nier notre héritage.

C'est nier nos valeurs.

C'est nier notre histoire.

C'est nier l'essentiel de notre engagement politique, celui qui repose sur la défense des peuples, de leur droit à vivre en démocratie, dans le respect de leur identité.

Who's signing

En cliquant sur le bouton ci-dessous, vous acceptez toutes les conditions générales et vous acceptez de recevoir des mises à jour de notre part.

1,049

sur 2,000 signatures

Signez ici: